Veggie Gourmande

La cuisine végétale qui a du goût!

Salade de maïs, petits pois et tempeh

Poster un commentaire


La première fois que j’ai vu du tempeh, c’était dans mon magasin bio. Je me suis demandé ce que c’était que ce bloc granuleux de couleur beige. J’ai pris le paquet, je l’ai tourné, retourné, reposé, puis repris et enfin mis dans mon panier. J’étais déjà fière de moi d’avoir juste réussi à prendre le risque de le déposer dans mon panier. Après passage en caisse me voilà face à face avec ce truc chez moi, dans ma cuisine. Je découpe le plastique qui entoure le bloc, je touche cette structure de couleur crème, lisse d’où ressort les irrégularités rondes des petits bouts de graines de soja ; je le porte à mon nez, ça ne sent rien de fort, difficile d’en décrire l’odeur, ça ressemble à une odeur de cave un peu et de champignon aussi. A cette époque, je n’avais aucune idée de comment le cuisiner. La vendeuse m’avait conseillé de le faire revenir à la poêle avec un peu de sauce soja. Je finis par en découper un bout pour goûter, comme cela, cru. Un goût mauvais se répand dans ma bouche et je me dis que, vraiment, on se moque du monde en vendant un truc comme cela, et que ce n’est pas ainsi qu’on arrivera à convaincre les gens de manger moins de viande.

A propos, qu’est-ce que le tempeh ?


Un produit alimentaire à base de soja fermenté qui provient d’Indonésie. Il se présente la majorité du temps sous forme de bloc comme ci-dessous.

© Veggie Gourmande 2013

© Veggie Gourmande 2013

Les graines de soja sont cuites, écrasées, puis ensemencées avec un champignon du groupe des zygomycetes : Rhizopus microsporus var. oligosporus. La fermentation se produit en 24h à 30 °C : des moisissures se forment (des filaments blancs, comme sur les fromages type Brie) qui transforment la préparation en une sorte de gâteau compact.

Qualités gustatives et nutritionnelles.

Le tempeh a un goût qui évoque les arômes de champignon, de noix et de levure. 
Il est riche en protéines d’origine végétale, pauvre en lipides.

Puis, je cherche la recette qui m’a poussé à acheter ce bloc de tempeh. Une recette très « veggie », avec des algues en tartare dessus. Le truc bien hippie qui fait peur aux non initiés. Bon, il paraît que ça se marine ce truc, donc je l’ai mis à mariner dans un petit jus de tamari, puis découpé en tranches, poêlé et enfin j’ai déposé sur mes tranches de tempeh mon tartare d’algues. Après tout ce travail, j’ai ressenti une grande satisfaction, pour ma prise de risque et mes efforts. Toutefois, ces derniers n’ont pas vraiment été récompensés. Je ne peux dire en effet que ce plat m’ait apporté le feu d’artifice de saveurs en bouche que j’espérais.

Ce premier essai s’est soldé par un échec, avec le reste de ma recette au fond de la poubelle et une grosse croix au crayon sur mon livre de recette avec la mention :  « mauvais, ne plus refaire ».

Puis, de l’eau est passé sous les ponts, et j’ai eu l’occasion lors d’un voyage en Californie de déguster du « vegan bacon » fait à base de tempeh, sur un sandwiche « TLT », c’est à dire le « BLT » des vegans soit Tempeh, Lettuce, Tomato à la place de Bacon, Lettuce, Tomato. Cette découverte étonnante a relancé ma curiosité pour cet aliment du monde des vegans.

Je me suis alors lancée dans la préparation de mon propre bacon de tempeh et je dois dire que ce n’était pas loin de ce que j’avais goûté lors de mon voyage, mais j’étais dérangée par le résultat trop salé à mon goût. Sur un prochain post, je vous donnerai la recette de ce bacon de tempeh.

Finalement, il y a peu, j’ai découvert un livre dont la majorité des recettes correspondent à mon goût et qui comporte plusieurs recettes avec du tempeh. Ce livre est le « Kind diet » écrit par l’actrice et activiste vegan Alicia Silverstone. Une de ces recettes est une salade très fraîche, croquante, originale avec des saveurs nouvelles et qui a fait l’unanimité chez moi (c’est à dire, dont le goût fait chanter le palais de celui qui partage ma vie et fait office à temps partiel de testeur).

Salade de tempeh:

Cette recette est une adaptation du livre « Kind diet » d’Alicia Silverstone.

Pour 4 personnes.

Temps préparation : 30 min
200g de tempeh
1 oignon rouge émincé et blanchi
4 cuillères à soupe de vinaigre (j’utilise du umeboshi)
1 branche de céleri haché
2 carottes moyennes coupées en dés
1 bol chinois de maïs
½ bol chinois de petits pois congelés
½ petit concombre
7 petits cornichons hachés

Pour la sauce

1 cuillère à soupe de mayonnaise (j’utilise de la veganaise)
½ cuillère à soupe de moutarde
le jus d’½ citron
1 branche d’aneth fraîche hachée

Pour servir

1 cuillère à soupe de câpres
1 branche de persil haché

Cuire le tempeh à la vapeur durant 20 mn, cela enlève la légère amertume. Et ensuite le couper en cube de 1cm et réserver.

Blanchir les légumes.

Porter 1l d’eau à ébullition dans une casserole.

Pour blanchir simplement les légumes,  je les mets dans une petite passoire que je trempe 1mn dans l’eau bouillante, puis je les réserve dans un bol.

Pour la sauce, mélanger la mayonnaise, la moutarde, le jus de citron et l’aneth.

Ajouter les légumes blanchis et le tempeh en morceaux à la sauce et bien mélanger.

Servir avec les câpres et le persil sur le dessus.

 

© Veggie Gourmande 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s